Paysagiste 91

01.86.95.60.35

Préparer la pelouse pour l’hiver : les bons conseils

Vous avez profité de la fraîcheur et la verdure de la pelouse pendant les vacances d’été. Elle a offert un excellent endroit pour les parties de grillades avec les proches, des moments de détentes entre famille, l’occasion de jouer avec vos enfants et divers autres propositions. Maintenant, l’automne est arrivé et la température baisse de jour en jour. Le gazon semble un peu fatigué et sa croissance se voit ralentir. Vous vous demandez si elle résistera aux froids de l’hiver. Ne vous inquiétez pas, avec les bons gestes d’entretien de votre part, votre pelouse trouvera toutes sa verdure à l’arrivée du printemps. Cet article vous donne quelques conseils pour mieux préparer le gazon pour l’hiver.

gazon gel

La dernière tonte

C’est typique, quelle que soit la région où êtes, la croissance de tous végétaux se voient ralentir au fur et à mesure que l’hiver approche. Le gazon n’est pas épargné là-dessus. Normalement, vous ne devez plus tondre trop souvent. Une tonte toutes les deux semaines peuvent amplement suffire jusqu’à la dernière tonte. Toutefois, évitez de laisser la pelouse trop longue pour éviter que les débris de tontes n’étouffent pas la plante. Une question fréquemment posée : quand réalise la dernière tonte pour la saison ? Le moment propice peut varier de région à l’autre et selon les conditions météorologiques. Lorsque les nuits deviennent plus froides, généralement en fin octobre, la pelouse entre en hibernation et la dernière tonte a pour objectif d’alléger et rafraîchir la plante. Il est conseillé de garder une hauteur de 4 à 5 cm, qui correspond à la coupe des 1/3 supérieurs pour que la plante reste saine et forte pour résister à l’hiver.

Aérer le sol

L’automne est le moment idéal pour aérer le sol. Le gazon a été piétiné tout l’été qui a favorisé la compaction des sols. L’aération du sol est essentielle afin de réduire les pressions qui s’imposent sur la racine, mais également pour faciliter l’apport de nutriments, l’hydratation et la respiration du gazon. Egalement, les sols compacts sont favorables à la formation de mousses qui nuisent à la santé du gazon. Bien que cela puisse demander beaucoup de temps, l’aération du sol peut se faire à l’aide d’une fourche en perçant des trous sur le sol. Pour une vaste pelouse, il est astucieux de contacter le service d’un paysagiste professionnel qui est mieux équipé pour cette intervention.

Ramasser les feuilles et les débris

Vive l’automne, préparez vous aux corvées de nettoyage du jardin. Les arbres perdent ses feuilles qui s’étalent partout sur la pelouse. Il est important de ramasser ces débris avant la fin de la saison. Vous ne souhaitez surtout pas que les feuilles soient détrompées par la gelée et étouffent le gazon. Un petit conseil qui peut vous sauver de l’huile de coude : ratissez le gazon lorsque les dernières feuilles ont chuté. De cette façon, vous évitez de nettoyer maintes fois le gazon. Ne précipitez pas pour jeter les déchets, les feuilles sont excellentes pour le compostage.

Chauler le gazon

Par définition, cette intervention convient à l’épandage d’une couche de chaux sur la surface de la pelouse. A réaliser chaque année, cette action a pour objectif de neutraliser le sol. En effet, le sol s’acidifie normalement avec le temps sous l’effet des pluies acides et les ruissèlements. Un sol acide défavorise le bon fonctionnement des racines qui entraîne un mauvais développement ou encore l’assèchement du gazon. L’apport de chaux permet de corriger le degré d’acidité du sol en s’approchant de la valeur de pH neutre. Un pH compris en 6,0 et 7,0 est idéal pour assurer la bonne croissance de la pelouse. Afin de déterminer le degré d’acidité du sol et apporter la bonne dose de chaux, il est impératif de réaliser un prélèvement et une analyse du sol. Dans cette optique, il est conseillé de contacter les compétences d’un expert dans le domaine, un paysagiste pour assurer la précision et l’efficacité de l’intervention.

Eviter de marcher sur le gazon gelé

La présence des gels démarque l’arrivée de l’hiver. Toutes plantes sont entrées en hibernation et en même temps, vous n’avez plus besoin d’arroser le gazon si ce n’est pour gaspiller l’eau. De ce fait, aucune raison de marcher sur la pelouse. Il est surtout déconseillé de piétiner sur le gazon gelé sous risque d’endommager, fissurer et tuer l’herbe. Vous devez même empêcher vos animaux de compagnies de marcher dessus jusqu’à ce que la neige couvre la surface. Aussi contradictoire que cela puisse paraître, la neige offre une couverture qui protège le gazon contre le vent sèche et froid de l’hiver et permet de maintenir la pelouse fraîche en attendant la nouvelle saison de croissance. Evitez donc de déneiger le gazon sauf si c’est de l’excès.

Suivant ces quelques conseils, vous pouvez souffler un peu, profiter de la saison d’hibernation du jardin tout en s’assurant que le gazon reste saine et en bonne croissance à l’arrivée du printemps.

Services (91)

Liens promotionnels